La mission du Conseil National de l’Emballage est la mise en œuvre d’actions visant à promouvoir la prévention par réduction à la source des déchets d’emballages et la diffusion des bonnes pratiques de prévention réalisées par ses partenaires. La dimension de prévention inscrite dans la directive européenne 94/62 CE, puis réaffirmée, par les lois Grenelle, comme prioritaire sur tout autre mode est au cœur de sa démarche.

C’est pourquoi en 2010, il a organisé un groupe de travail pour mettre à jour son référentiel d’analyse des cas de prévention par réduction à la source.

Parole à Bruno Siri, délégué général du CNE et rapporteur de ce projet.

 

3_Pic01La Lettre : Quel sens exact donnez-vous à la notion de prévention en matière d’emballage, relève-t-elle de la sécurité ou uniquement des impacts possibles de la fabrication et des déchets de l’emballage sur l’environnement ?

 

Bruno Siri : Pour nous il s’agit de catalyser les démarches collectives d’éco-conception auprès des intervenants de la chaîne emballage, cela dans le sens du bien commun pour les hommes et la planète. Ce que nous cherchons à faire avec nos partenaires dans ce groupe de travail sur les indicateurs clés de prévention, c’est d’objectiver la prévention par la définition d’une liste d’indicateurs pertinents et explicatifs de flux ou d’impacts environnementaux. Nous mettons ainsi à jour notre méthodologie CNE de prévention par réduction en y incluant de nouveaux indicateurs : méthodologie qui a été créée en 1998.

 

La Lettre : Comment avez-vous travaillé au sein de ce groupe d’études et quels indicateurs avez-vous identifiés ?

 

Bruno Siri : Comme pour chacun de nos groupes de travail, nous avons oeuvré pendant 4 à 5 mois avec nos partenaires de la chaîne emballage : des emballagistes, des conditionneurs, des distributeurs, des fabricants de matières premières d’emballages et aussi, des représentants des autorités publiques, d’associations de consommateurs et de défense de l’environnement. Nous avons réfléchi à ces indicateurs de prévention avec l’esprit de concertation et de recherche de consensus qui anime tous nos chantiers. Je tiens d’ailleurs à souligner la présence active de Jan Le Moux, le directeur de la Direction Prévention d’Eco-Emballages.

 

Ce chantier a permis de définir quatre indicateurs :

  • le poids de l’emballage,
  • le rapport volumique en palettisation,
  • le rapport volumique contenu/contenant de l’unité de vente du consommateur,
  • le ratio d’utilisation de la matière recyclée.

 

Parmi ces quatre indicateurs, les deux premiers existaient déjà dans la méthodologie du CNE et correspondent à la norme EN 13428 de prévention par réduction à la source. Les deux indicateurs suivants sont nouveaux dont l’un, le rapport volumique contenu/contenant, se réfère aussi à la norme EN 13428.

 

La Lettre : Comment les professionnels peuvent-ils se renseigner sur ces indicateurs et leur utilisation ?

 

Bruno Siri : Deux outils sont à leur disposition : le rapport rédigé à l’issue du groupe de travail qui est téléchargeable sur notre site Internet à la rubrique « Publications » en accès libre et le référentiel méthodologique qui existe déjà dans notre base de données de Cas de Prévention qui sera mis à jour dans les semaines qui viennent. Ces deux outils légitiment le rôle du CNE en matière de prévention dans l’emballage et invitent nos partenaires à participer à la mise à jour de ces données en nous communiquant leurs propres cas que nous intégrerons dans notre future base de données qui sera opérationnelle dès la mi-décembre.

Déc 2010

Indicateurs clés de prévention : de nouveaux critères à prendre en compte

La mission du Conseil National de l’Emballage est la mise en œuvre d’actions visant à promouvoir la prévention par réduction à la source des déchets d’emballages […]
Déc 2010

Zoom sur le Grenelle de l’environnement

Que retenir des lois dites Grenelle ? Le CNE fait le point sur la loi n° 2009-967 du 3 août 2009 de programmation relative à la […]
Déc 2010

Un nouveau site pour une communication renforcée

Le Conseil National de l’Emballage veille depuis 1997 à favoriser le meilleur usage de l’emballage. Le sérieux de son expertise, son organisation collégiale l’ont imposé avec […]
Déc 2010

Concours « emballé 3.0 » : préparer l’emballage de demain

Avec plus de 100 milliards de produits emballés en France, le Conseil National de l’Emballage a pour mission d’accompagner les acteurs de l’emballage, vers la prévention […]