Entretien avec Bruno SIRI Délégué Général CNE

Entretien avec Daniel VALÉRO Designer/Enseignant Chargé du suivi des projets – Maître de conférence associé et Ahmed TARA – Maître de conférences et Directeur LP CDIE de l’IUT de Reims-Châlons-Charleville
Avr 2017
Entretien avec Isabelle SEVERIN – Maître de conférence AgroSup Dijon
Avr 2017

Entretien avec Bruno SIRI Délégué Général CNE

Photo-Bruno-Siri-150x150Votre assemblée générale ouverte à tous a eu lieu mi mars 2017, pourriez-vous nous résumer les documents 2016 du CNE ?

Cette transition 2016-2017 est particulière car elle correspond aux 20 ans de l’association : cet anniversaire a d’ailleurs fait l’objet d’une publication résumant les documents majeurs du CNE qu’il s’agisse d’économie circulaire, d’éco-conception, de logistique, d’information ou d’usage.

Comme chaque année, le CNE anime deux à trois groupes de travail qui font l’objet d’une publication : En 2016, 53 participants du monde du produit emballé sont venus participer à l’intelligence collective du CNE et je tiens à les en remercier à cette tribune.

Le premier document porte sur « emballages et consigne : panorama des systèmes de réemploi », document qui a battu le record de téléchargements sur notre site. Depuis, le CNE a été sollicité pour co-animer un atelier organisé par la DGPR au MEEM : « réemploi des emballages industriels et commerciaux ».

Le second document porte sur « l’emballage pour tous les âges » : il s’agit de porter un message fort rappelant aux metteurs en marché qu’ils doivent intégrer l’usage consommateur comme une priorité de conception des emballages. Pour mémoire c’est d’ailleurs le point clé n°2 du guide d’éco-conception du CNE.

En collaboration avec l’Ademe et Eco-Emballages, l’étude du gisement des emballages ménagers de 10 marchés 1997/2012 a été publiée, étude qui analyse tout de même l’évolution de 25 % des tonnages d’emballages ménagers mis sur le marché en France.

Le CNE a par ailleurs pris position concernant l’expression «  emballages comestibles » expression dont la sémantique est erronée à la base, puisque que, quelque chose qui s’ingère n’est pas un emballage mais un produit.

Pouvez-vous nous parler des activités 2016 de l’association ?

Dans le cadre de All4Pack 2016, le CNE a animé la 3ème table ronde européenne sur le sujet de l’économie circulaire.

Le CNE dispose dorénavant d’un compte twitter (@CNE_Emballage) et d’un compte linkedIn.

Le conseil d’Administration s’est réuni 5 fois en 2016 et a ainsi tracé la feuille de route de l’association et a identifié les chantiers prioritaires.

Le comité experts « allégations environnementales » s’est réuni 3 fois et a analysé nombre d’allégations portant sur l’emballage ; parmi celles-ci, 6 d’entre elles ont fait l’objet de courrier car erronées :

    • Trois allégations erronées « recyclable » ou « 100 % recyclable » concernant des emballages non inclus, à date, dans les consignes de tri en France.
    • Une allégation « recyclable » supportée par une justification erronée.
    • Une allégation trompeuse sur « les arbres sauvés »
    • Une allégation « suremballage ».

4 de ces allégations ont à ce jour été retirées.

Concernant 2017, pouvez-vous nous dire les travaux chantiers en cours ou à venir ?

A date, deux groupes de travail sont en cours :

  • « Compatibilité contenant-contenu » : il s’agit de rappeler les règles, les bonnes pratiques et les responsabilités de chacun des acteurs sur ce sujet. Publication prévue en avril/mai 2017
  •  « Emballages et évolution des modes de consommation et nouveaux canaux de distribution » : il s’agit de montrer toute l’importance de l’emballage dans la supply chain et notamment dans le cadre de la vente à distance, de montrer qu’il apparait de nouvelles fonctions que l’emballage doit assumer et de montrer les bonnes pratiques existantes. Publication prévue en mai 2017

La cérémonie EMBALLE 3.0, dans sa version revue et corrigée 2017, a connu un beau succès et un beau palmarès : un concours qui sera d’emblée renouvelé en 2018.

Le CNE rappelle qu’il réalise sur demande des présentations et interventions dans différents salons, écoles, entreprises, fédérations, toujours pour porter la voix du Juste Emballage.

D’autres groupes de travail au second semestre sont en cours de réflexion notamment consistant en une mise à jour de certains de nos documents. Pour en savoir plus, il faudra nous suivre sur n Twitter et lire l’agenda sur le site du CNE !