Interview de Caroline Delacour – WORLDPRESSONLINE

Interview d’Aymeric SCHULTZE Directeur Général ACN
Avr 2015
Interview de Bruno SIRI Délégué Général du CNE
Avr 2015

Interview de Caroline Delacour – WORLDPRESSONLINE

Le CNE et WORLDPRESSONLINE SE REJOIGNENT SUR TOUTE LA LIGNE…  CARO_1_NB

Une vraie mine d’informations sur le monde de l’emballage à découvrir avec Caroline Delacour, Sales & Marketing Director qui nous présente WorldPressOnline. Tentons d’en savoir davantage.

Pouvez-vous nous parler des activités de WorldPressOnline ?

WorldPressOnline est un portail d’information entre les sociétés et la presse spécialisée nationale et internationale, ce que l’on appelle communément en anglais, un « newswire » et qui se traduirait par « fil de presse ».

Il en existait et en existe toujours beaucoup dans le domaine financier ; beaucoup de ces sites ont ensuite voulu devenir généralistes avec parfois une couverture nationale uniquement, mais aucun site n’était spécialisé dans l’emballage et surtout avec une envergure internationale.

WorldPressOnline est devenu une référence dans l’industrie de l’emballage et notamment en tant que partenaire presse officiel avec plus de 70 salons professionnels dans le monde.

Quelles rapports/relations entre le monde de l’emballage et votre société ?

 Tout simplement, WorldPressOnline s’est entièrement spécialisé et tourné vers l’emballage comprenant tous ses marchés affiliés (la pharmacie, la cosmétique, l’alimentaire, les boissons, les alcools et spiritueux, les produits d’entretien…), mais également tous les matériaux (le verre, le plastique, le carton…) et toutes les technologies associées.

Puis de plus en plus liée à l’emballage, l’industrie de l’impression pré-presse est également venue s’y ajouter.

Le Conseil National de l’Emballage et WorldPressOnline ont un terrain de jeu assez similaire, comment est venu l’idée de créer du lien entre les deux entités ?

 Le monde de l’emballage est à la fois vaste et très petit ! Avec tout le travail mis en place par le CNE depuis ces 5 dernières années, celui-ci méritait de prendre une dimension internationale tout en conservant ses objectifs à l’échelle nationale.

Nous avons proposé au CNE de créer un partenariat comme nous l’avions fait avec le salon de l’Emballage depuis de nombreuses années.

En effet, il nous a semblé légitime et naturel d’accompagner aujourd’hui et demain le CNE qui est pour nous, LA référence de l’emballage en France, tous matériaux, tous types d’emballages, tous secteurs d’activité et sur tout le cycle de vie complet de l’emballage.

 Quelles synergies vont naitre de ce lien au profit du « meilleur de l’emballage » expression chère au CNE ?

 Nous espérons ensemble promouvoir et relayer le travail mis en œuvre par le CNE pour valoriser au mieux le secteur de l’emballage.

Mais cela ne peut se faire sans la participation et l’engagement des entreprises françaises. Nous lançons donc un appel aux entreprises.

 Les sociétés françaises ont de beaux produits et de belles innovations, mais elles ont souvent tendance à se mettre en retrait et « vivre cachées ». Ce qui laisse la place libre à leurs concurrents étrangers qui ne se gênent pas pour leur prendre des parts de marché.

 Aujourd’hui le monde appartient à celui qui communique, régulièrement et d’une manière ciblée. Une entreprise a – contrairement à ce qu’elle pense – toujours matière à communiquer sur une nouveauté produit associée ou non à une marque, une information « Corporate » (rachat, investissements, ouverture d’une nouvelle filiale) ou mieux encore, une innovation (même si ce n’est pas tous les ans). Tous les décisionnaires dont les acheteurs et les préconisateurs « censés » sont abonnés à des fils de presse, lisent la presse spécialisée de leur marché, en version imprimée, en version digitale, s’intéressent aux blogs et réseaux sociaux associés pour s’informer rapidement sur leurs marchés. Par la diversité des supports, l’information devient « tentaculaire ».

Plus on parle d’une entreprise dans la presse, plus celle-ci devient incontournable !  « Il faut cesser de croire que tout le monde connaît votre entreprise et qu’elle est la seule et l’incontournable sur votre marché ».

Les acteurs du marché ont la mémoire courte. J’en veux pour preuve que le leader des sodas continue – malgré sa popularité et son nom mondialement connu – de dépenser des sommes conséquentes pour sa publicité et sa communication !

A moindre échelle, il faut également cesser de croire que la communication coûte chère. Aujourd’hui, il existe de nombreux supports et offres dont WorldPressOnline fait partie et qui permet à toute entreprise, quelque soit sa taille de démarrez une communication annuelle à partir de 1500 Euros ht.

Les sociétés ont besoin de la presse et la presse a également besoin des sociétés, pour offrir une communication actualisée et pertinente pour ses lecteurs et « décideurs de demain ».

Certes, rare sont encore les journalistes qui prennent le temps de « décortiquer  et d’analyser les informations ». En général, eux non plus n’ont pas le temps. « Cessez de croire que votre site web suffit : un site web n’est rien sans liens et ni connections ! ». Croyez-vous qu’un journaliste a le temps de « surfer » sur plus de 100 sites web par jour pour trouver de l’information ? D’autant plus que la plupart des informations en ligne ne sont pas mises à jour et parfois non datées. C’est aussi pour cela que WorldPressOnline a été créé : un outil pour permettre aux journalistes de recevoir très facilement une information qualifiée, pertinente et surtout immédiate.

Un moteur de recherche sur WorldPressOnline leur permet également d’accéder à l’information par société, mots-clés, archives au regard de leurs calendriers rédactionnels.